Mettre du “ooompfff” dans ses communications pour accroître son impact et mobiliser son équipe!

Avez-vous remarqué que nous formulons invariablement nos objectifs d’affaires, nos énoncés de problématique ou nos projets, presque toujours de la même façon ? Comment s’étonner alors de générer les mêmes solutions, les mêmes idées. Sur combien de projets avez-vous travaillé dont un des objectifs étaient « accroître notre chiffre d’affaires » ou « rationaliser nos dépenses de production » ou une variante de cela ? Tous ou presque… Avouez que pour mobiliser nos équipes sur ces projets, ça part mal.

Comment espérer générer de l’enthousiasme ou même des solutions innovatrices dans ce contexte. Et bien tout simplement en changeant nos questions. Imaginez, une compagnie qui veut augmenter ses ventes. Avec quelle formulation a-t-elle le plus de chance de sortir des sentiers battus et mobiliser ses troupes :

Qu’avez-vous ressenti de différent en lisant la première proposition puis la seconde ? Un regain d’énergie, des images folles de médailles d’or, de podium…

Voilà le secret! En formulant nos questions, nos objectifs de façon nouvelle, nous avons plus de chances de propulser nos collaborateurs, nos clients, nos employés…et nous même vers un succès parsemé de  plaisir. La première formulation a peut-être déjà généré de l’enthousiasme… la première fois, la seconde…mais si c’est la 100e fois … ce n’est plus suffisant pour catalyser les énergies et mobiliser nos troupes.

Les réponses qui émergent sont alors une répétition des solutions passées, elles en deviennent insipides voir même vouées à l’échec. Dans nos contextes actuels de multi projets et multi transformations il est d’autant plus indispensable de se creuser un peu le coco pour que le sérieux de nos projets ne soit pas un frein à la créativité collective.

Prenons un autre exemple. On comprend tous que c’est meilleur pour la santé de monter des escaliers traditionnels plutôt que de prendre les escaliers mécaniques ou l’ascenseur. Imaginez maintenant que je vous confie comme défi de faire en sorte que plus de personnes fassent ce choix santé.  Vous aurez certainement peu  d’efforts à faire pour convaincre des bienfaits, tout le monde sait que c’est meilleur pour la santé, excellent pour le souffle, éventuellement très bon pour le moral, que ça demande moins de maintenance et que c’est moins cher d’entretien pour ceux qui gèrent les équipements.

Pourtant si je vous confiais ce projet, vous sauriez immédiatement que le défi reste de taille. Surtout si je vous confie ce projet en formulant ma demande comme ceci : « diminuer l’usage des escaliers mécaniques au profit des escaliers traditionnels » ou « comment inciter les gens à utiliser les escaliers plutôt que l’ascenseur ou les escaliers mécaniques » (c’est tellement plate que j’ai failli m’endormir en l’écrivant).

Imaginez maintenant que je formule ce défi différemment :

« L’escalier n’est pas un escalier, mais une piste de dance » ou « Prendre l’escalier avec mon cœur d’enfant et jouer à la marelle » ou encore « Grimper au 7e ciel en empruntant l’escalier ». Et nous pourrions en trouver tant d’autres…

Si vous êtes curieux de savoir comment ce défi a été relevé avec succès, avec comme prouesse d’augmenter de 60% l’utilisation des escaliers, au lieu de prendre l’escalier roulant, je vous invite à regarder ce vidéo. http://youtu.be/2lXh2n0aPyw

La qualité du résultat final est induite par la question de départ. Le potentiel de succès de nos projets se dessine dès leur positionnement. Une formulation audacieuse et stimulante peut transformer l’état d’esprit de nos équipes.. Alors, qu’attendez-vous, vous aussi vous pourriez utiliser la puissance des mots et insuffler une énergie nouvelle dans votre organisation.