Gestionnaires : prenez le contrôle de vos projets de changements pour une meilleure mobilisation de votre équipe

Le rôle du gestionnaire dans un projet de transformation

Le fait qu’il existe des consultants spécialisés en conseil stratégique et en transformation – ce que nous sommes – peut pousser le gestionnaire à confier la totalité du projet de transformation au consultant. Après tout, c’est pour ça qu’il les embauche!

Or, le devoir d’efficacité et même de pérennité de la transformation prescrit qu’il en soit tout autre. Car si le consultant est une ressource essentielle d’un point de vue gestion de projet et partage de meilleures pratiques et outils, le gestionnaire a tout avantage à être LE porteur du ballon.

pushing social network structure

Pourquoi?

POUR QUE LA TRANSFORMATION SOIT LA SIENNE

Comme il s’agit de la transformation de son organisation, il importe que la nouvelle structure, la nouvelle technologie ou encore le nouveau produit ne soit pas le fruit de la seule réflexion du consultant, mais celle du gestionnaire et même de son équipe. Son implication et sa participation sont essentielles : il en va de son leadership devant ses propres troupes, et même de la crédibilité du projet. Le gestionnaire doit pouvoir l’appuyer, le légitimer et le défendre devant tous et en tout temps.

POUR QUE LA MOBILISATION ET LA PARTICIPATION SOIENT MAXIMALES

Nous savons aujourd’hui que le niveau d’appropriation des solutions mises en œuvre est directement proportionnel au niveau de mobilisation et de participation des troupes. Toutes les troupes : aussi bien le gestionnaire que les employés. Le plus tôt possible : dès le début du processus. Et c’est déterminant, puisque c’est précisément cette appropriation qui génère les résultats les plus concrets et les plus puissants. Par exemple, l’implication des gestionnaires dès le début d’une réflexion sur la mise en place d’un nouveau modèle organisationnel les amène à adhérer plus rapidement à la nouvelle structure et à être en mesure de créer du sens autour de ses changements lors de l’annonce aux employés.

POUR LA PÉRENNITÉ DE LA TRANSFORMATION

Quand le projet est celui du consultant, quand sa gestion lui est entièrement confiée, il n’est pas rare que la transformation ne survive pas à son départ en fin de mandat. Fortement associé au projet, c’est comme s’il quittait avec la solution dans sa mallette et personne à bord pour la faire vivre.

UN INVESTISSEMENT DE TEMPS ESSENTIEL

Évidemment, cette implication exige du gestionnaire un investissement d’énergie et de temps :

  • pour contribuer au diagnostic de la situation à résoudre ou à changer;
  • pour participer à la définition de la solution;
  • pour prendre les décisions qui lui appartiennent, et ce, en continu;
  • pour s’approprier le plan de mise en œuvre de la solution et en réaliser les activités clés (il pourra être accompagné, mais devra en conserver la propriété et le leadership);
  • pour impliquer les autres membres de son équipe dans les discussions, les écouter, les consulter, les encourager, etc.

Cet investissement lui procurera des bénéfices certains et concrets :

  • Il gagnera en maîtrise et en efficacité de son projet de transformation, puisqu’il participera pleinement à l’identification et à la mise en œuvre des solutions;
  • Les résultats auront toutes les chances d’être au rendez-vous puisque son leadership et son implication faciliteront l’appropriation du changement par son équipe.

LE VÉRITABLE RÔLE DU CONSULTANT

Le rôle du consultant n’est ni de trouver les solutions, ni de les mettre en œuvre. Son rôle est celui d’un catalyseur : le consultant en transformation aide le gestionnaire à créer le projet, à planifier les différentes étapes à franchir, à utiliser les meilleurs outils de gestion et de suivi, à mobiliser ses troupes de manière à ce qu’elles participent au projet. Son rôle est aussi de veiller à ce que son propre savoir-faire soit transféré au gestionnaire, de manière à ce que la transformation soit pérenne et que ses bénéfices soient durables.