Approche d’innovation centrée sur l’humain : Le design thinking

Dans un monde en constante mutation, où Internet a démocratisé l’accès à la connaissance et augmenté le pouvoir du consommateur, il devient crucial d’innover en continu pour assurer la pérennité de son entreprise.

Le mot de l’heure, qui était sur toutes les lèvres lors du salon sur la transformation numérique qui s’est tenu au mois d’avril dernier à Montréal, c’est Design Thinking. Pas un kiosque, pas une brochure ne passait sous silence cette « nouvelle » approche et toutes ses promesses : permettre à l’entreprise d’innover, de se réinventer, de se repositionner, de définir de nouveaux modèles d’affaires, de concevoir des expériences clients différenciatrices et bien sûr… de créer de nouvelles lignes de revenus.

Le Design Thinking, comment ça fonctionne?

Développé à Stanford dans les années 80, le Design Thinking est une approche collaborative qui mobilise et concentre l’intelligence collective sur les solutions à offrir plutôt que sur la résolution des problèmes. Cette mobilisation est tellement large qu’elle englobe l’ensemble des intrants qui impactent l’entreprise, ses produits, ses services, allant même jusqu’à solliciter l’utilisateur final (un client, en employé) pour se challenger en continu.

À l’interne, elle met à profit toutes les connaissances et tous les savoir-faire en regroupant plusieurs experts et en n’hésitant pas à les entourer de conseillers externes pour capter les innovations dès leur apparition.

Cinq grandes étapes…

Vous voulez en savoir plus, voir mon billet complet sur le site de la revue Gestion HEC Montréal

Article écrit avec la complicité de Julien Clari